Comment rénover un escalier en bois ?

La rénovation d’un escalier en bois se déroule en trois étapes selon les réparations à effectuer : le sablage afin de le décaper, le remplacement des marches cassées, la peinture pour redécorer votre intérieur. Voici comment rénover un escalier en bois !

Faites l’état des lieux

Commencez par étudier l’état d’usure de votre escalier en bois. Cela vous permet de jauger de l’étendue des travaux de rénovation à effectuer. Si le bois est attaqué à cause de problèmes d’humidité, vous devez impérativement tester la solidité de la structure. Vérifiez l’absence de traces de moisissures sur les marches, le garde-corps de l’escalier d’intérieur et le mur avoisinant. Si vous entendez fréquemment le bois craquer lorsque vous l’utilisez, cela peut révéler des problèmes d’isolation dans la pièce. Dans l’un ou l’autre cas, faites les travaux nécessaires avant d’entreprendre la rénovation de l’escalier.

état des lieux escalier

Le décapage

La première phase de rénovation consiste à ôter toute la finition initiale de l’escalier. Procédez donc au décapage pour faire disparaître le revêtement, la peinture et le vernis. Utilisez à cet effet des produits de décollage ou de décapage proposés dans votre magasin de bricolage. Veillez à bien aérer la pièce durant les travaux et à vous protéger à l’aide d’un masque et de gants : ces articles chimiques peuvent dégager de fortes émanations désagréables.

La réparation des imperfections

Maintenant que votre escalier est dépourvu de tout apparat, vous pouvez clairement déceler les imperfections. Faites en sorte de recoller ou de reboucher chaque décollement, trou ou fissure.

La finition

Les réparations effectuées, il vous reste dès lors à procéder à la touche finale, celle de la finition. Vous pouvez choisir de rénover votre escalier en bois à l’identique. Vous avez aussi la possibilité d’en modifier l’aspect afin de l’harmoniser avec une nouvelle décoration par exemple. Qu’il s’agisse d’un escalier en colimaçon ou droit, utilisez les produits disponibles sur le marché : vernis, peinture, vitrification, stratification… Les possibilités sont diverses, vous permettant de personnaliser ce bel accessoire d’intérieur.

L’entretien

Le bois verni est un matériau naturel pouvant être sensible aux pincements, aux rayures ou aux chocs. Si tel est le cas de votre escalier, pas de panique, car vous pouvez facilement réparer ces petits dommages. Munissez-vous de deux cotons tiges : imbibez le premier de dissolvant que vous appliquez délicatement à l’endroit de la marque ; trempez ensuite le second coton tige dans une solution d’alcool à 90° que vous étalez de la même manière. Laissez sécher naturellement. Si la trace est toujours visible, appliquez un mélange d’huile d’olive et d’essence de térébenthine à l’aide d’un troisième coton tige. Et le tour est joué !

L’escalier intérieur en bois est un élément valorisant pour toute habitation. Qu’il s’agisse de bois vernis et foncé ou de bois clair, cet équipement fait aussi office de décoration. Rénover son escalier en bois permet de le préserver en cas d’humidité ou de marques trop prononcées. Vous pouvez en profiter pour changer le style de votre escalier en puisant de nouveaux tons sur la palette des couleurs.