Acheter ou louer son bien immobilier ?

Vaut-il mieux acheter ou louer son bien immobilier ? Nous sommes nombreux à nous poser la question. En effet, beaucoup de locataires sont prêts à devenir propriétaire. Mais est-ce toujours vraiment la meilleure solution même lorsque l’on en a les moyens ? Un locataire a-t-il toujours intérêt à devenir propriétaire ? Blog Home fait le point.

Les bonnes raisons d’acheter un bien immobilier

achat-bien-immobilier

La première raison qui pousse à l’achat d’un appartement à l’Île d’Oléron ou d’une maison partout ailleurs est d’ordre psychologique : l’acheteur désire se sentir « chez lui ». Et quoi de mieux qu’un bien à soi pour cela ?

De plus, il apparaît évident que la décoration et l’aménagement d’un logement se heurtent à certaines limites lorsqu’on est locataire. En effet, il faut attendre l’autorisation du propriétaire pour entreprendre certains petits travaux, et ces derniers sont effectués à pure perte puisqu’ils sont en quelques sorte abandonnés par le locataire à son départ. Ce qui est totalement différent lorsque l’on est propriétaire des lieux : en effectuant ces travaux, on réalise une plus-value de son logement des plus bénéfiques lorsque l’on souhaite réaliser l’estimation de sa maison pour sa mise en vente.

Enfin, ce besoin de se sentir chez soi repose également sur une aspiration à la sécurité sur le long terme. En achetant, plus de risque de préavis de la part du propriétaire des lieux ni de déménagement précipité.

Les bonnes raisons de louer un bien immobilier

location-bien-immobilier

En dehors de toutes considérations financières, être locataire offre également certains avantages. En effet, nul besoin de se rendre aux assemblées de copropriétaires ou de courir après les artisans pour faire réaliser des travaux. Il suffit de contacter son propriétaire ou l’agence immobilière pour faire réparer un volet roulant ou constater une fuite d’eau. De ce fait, le statut de locataire est bien plus simple et léger à assumer que celui de propriétaire et convient parfaitement aux personnes ne souhaitant pas s’encombrer de responsabilités supplémentaires.

Mais le principal atout de ce statut reste la souplesse : il suffit en effet de respecter le préavis de location pour pouvoir quitter son logement et en prendre un autre, alors que le propriétaire, lui, devra mettre en vente son logement, trouver un acquéreur, signer une promesse de vente ainsi qu’un acte authentique, tout en continuant à payer ses remboursements d’emprunt.

En cette période de mobilité accrue, le locataire bénéficie d’un avantage non négligeable : il peut plus facilement changer de toit en cas de changement professionnel ou familial. Néanmoins, il devra continuer son loyer – à fonds perdus ? – alors qu’un propriétaire n’aura qu’à rembourser son emprunt et sera libre une fois ce dernier remboursé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *