Jardin : les préparations pour le printemps

jardinage-printemps-apres-hiver-outils-terre-jardin

Les premiers rayons du soleil sont déjà arrivés. Après l’hiver qui met à rude épreuve le jardin, quelques préparations s’imposent pour aborder les beaux jours. Voici quelques conseils essentiels pour soigner vos plantes et votre gazon avant le printemps !

Entretenir le gazon après l’hiver

S’il est conseillé de ne pas y toucher pendant l’hiver, reconditionner votre gazon au début du printemps permettra de le rendre plus dense. Voici quelques basiques pour l’entretien de votre gazon :

– Enlever les mousses e désherber à la main ou avec un couteau désherbeur,
– Scarifier le gazon afin de le régénérer,
– Réaliser le terreautage avec du terreau ou du compost, pour regarnir les zones abimées plus facilement,
– Apporter de l’engrais gazon pour réparer les méfaits de l’hiver et accélérer la pousse,
– Tondre le gazon et passer le rouleau,
– Surveiller les besoins en arrosage. Au printemps, privilégier un arrosage au petit matin.

Redonnez vie à votre jardin ou votre potager

Pour le jardin, il est conseillé de s’équiper d’un bon terreau. C’est une base incontournable pour remettre en état vos plantations après l’hiver, aussi rude fut-il. Ce terreau vous servira aussi à planter vos massifs de fleurs d’été. Mais avant cela, quelques étapes s’imposent :

  • Désherber, nettoyer, ramasser les feuilles,
  • Blaguer les arbres et haires,
  • Tailler les végétaux,
  • Planter les vivaces,
  • Aérer le jardin autour de mars / avril,
  • Mettre de l’engrais sur la pelouse et dans les massifs,
  • Arroser les végétaux,
  • Planter les fruits et légumes aux périodes propices.

Qui dit printemps dit renaissance de la nature avec ses aléas : les nuisibles. Les chenilles processionnaires du pin ou les limaces au potager n’attendent que de venir s’installer. Il existe de nombreux produits pour luter contre ceux-ci. Si vous êtes plutôt dans une logique de permaculture, sachez que tout nuisible a ses prédateurs – par exemple les perce-oreilles, chrysopes ou larves de coccinelles contre les pucerons. Également, de bonnes associations de plantes peuvent permettre de lutter contre les nuisibles.

Pour les massifs

Concernant les massifs de fleurs, les fleurs d’été se travaillent dès le printemps : il vous faut tout d’abord identifier les endroits du jardin que vous souhaitez fleurir.

Une fois cette étape franchie, choisissez quelques variétés de fleurs colorées, que vous planterez grâce à des sachets de graines à partir de mi-avril. Les semis printaniers peuvent être composés de nombreuses fleurs. Que ce soit avec les œillets, les pois de senteur, les ancolies ou encore les pâquerettes… vous pourrez apporter une touche colorée à vos massifs !