Comment choisir, installer et entretenir sa VMC ?

Couplé à un système de chauffage économique comme la pompe à chaleur, la VMC (ventilation mécanique contrôlée) permet d’optimiser les performances de chauffage à la maison. Elle permet aussi de purifier l’air vicié de certaines pièces, en fonction par exemple de leur taux d’humidité. Indispensable, la VMC se retrouve dans de nombreux logements, aussi bien neufs qu’anciens. Mais dans le cadre d’une rénovation, quel type de VMC faut-il préférer ? Comment poser un tel système chez soi ? Et comment l’entretenir ? Réponses.

Comment choisir sa VMC ?

Il existe deux types de VMC : la simple et la double flux.

Une VMC simple flux permet de renouveler l’air, le débarrassant des polluants intérieurs : Co2, COV (Composants Organiques Volatiles) et humidité. Il filtre également l’air entrant pour en retirer les pollens, les bactéries, les particules fines, etc. L’air neuf dans le logement est ainsi de meilleure qualité, pour un air sain à l’intérieur.

La VMC double flux, elle, fonctionne presque de la même façon qu’une ventilation simple flux. Simplement, dans ce système, l’air entrant est insufflé de force à l’intérieur du logement grâce à des moteurs. L’action de ventilation mécanique vous garantit une utilisation optimale de votre système. Il est cependant plus coûteux à l’achat.

Comment installer une VMC chez soi ?

Pour installer un VMC simple ou double flux à votre domicile, il vous faudra faire appel à un installateur professionnel. En effet, un système de ventilation répartie demande de nombreuses connexions entre les différentes pièces de la maison et une installation intelligente des différents éléments du système en fonction de la configuration de votre logement. Si en théorie, il « suffit » d’installer des bouches d’extraction, des tuyaux et une sortie de toit, en pratique, vous vous en doutez, c’est bien plus compliqué et cela demande des travaux parfois important.

Comment entretenir sa VMC ?

Il est très important d’entretenir sa VMC pour éviter qu’elle ne s’encrasse. Ainsi, il est conseillé de nettoyer les bouches d’extraction une fois par trimestre avec de l’eau chaude et du liquide vaisselle. Il est également important de dépoussiérez régulièrement les entrées d’air. Dans le cas d’une VMC double flux, il vous faudra également nettoyer les filtres une fois par an et les changer si besoin. Pour des bouches d’évacuation fonctionnant sur piles, il faudra penser à les changer tous les deux ans en moyenne. Enfin, tous les trois ans, vous devrez confier l’entretien complet de votre VMC à un professionnel.